samedi 26 février 2011

Avoir envie - Etre intimidé - Manger des cacahuètes


Je suis une personne qui rabâche des lieux communs bien utiles et peu nombreux constamment. Pour l'instant, dans mon entourage, on n'en a pas marre, et ça me permet même d'y gagner quelques tablettes de chocolat, tagliatelles, verres de bière, et moment sympathiques. Il semblerait que les lieux communs soient aussi réconfortants qu'un plat à peine sucré, doux et épicé, dans une assiette creuse avec du riz. Parmi mes lieux communs préférés, il y a celui qui dit que la meilleure raison de faire quelque chose, c'est d'en avoir très envie. Ca marche pour les oraux de concours, les entretiens d'embauche, les choix de vacances, les changements de vie, et peut-être même pour le shopping. Un jour, peut-être, je publierai une liste des meilleurs lieux communs réconfortants.

Je n'ai plus eu très envie de faire parler le coyote pendant très longtemps, et en plus je ne savais plus quoi faire de ce blog. Je ne voulais pas me contenter de publier des recettes, sans quelque chose d'un peu personnel, mais je ne veux pas non plus déballer ma vie de coyote sur internet à des gens que je ne connais pas, ou, pire, des gens que je connais un peu.
Pour les photos, pas simple non plus : comme j'utilise grosso modo toujours la même vaisselle, on tournait en rond, quand Paupiette n'est pas là pour prendre les photos, c'est souvent raté, et souvent j'ai un peu honte parce que je ne fais pas énormément le ménage, et pas super bien, et ça pourrait se voir sur les photos.

Pour ne rien cacher, je suis quelques blogs que je trouve très bien écrits, avec de jolies photos et des plats toujours appétissants, qui m'intimident énormément, mais m'ont donné envie que le coyote se régale à nouveau (ce qui ne s'était jamais arrêté), et en parle aussi. Parallèlement, pas mal de gens avec qui je mange du chocolat et/ou des tagliatelles, ou bois des bières, ou passe des moments sympathiques, m'ont demandé si j'allais recommencer (pas tous, hein, n'exagérons rien), et ça avait l'air de pouvoir leur faire plaisir. On en est là, et on verra bien.

En attendant, mangeons un plat à peine sucré, doux et épicé, et parfaitement réconfortant pour toutes les occasions qui le méritent : du poulet satay, une recette parmi des milliers qui existent, avec des ingrédients plutôt faciles à trouver.

Pour trois, dont deux ogres :

- 300g de filet de poulet
- 2 cuillères à soupe de curcuma
- 2 cuillères à soupe de cumin moulu
- 1 cuillère à café de graines de coriandre
- 1 cuillère à café de graines de maniguette
- 2 tiges de citronnelle
- 1 carotte
- 1 oignon
- 1 petit poireau

La sauce

- 100g de beurre de cacahuètes
- 165 ml de lait de coco (une toute petite boîte)
- 165 ml d'eau (la boîte du lait de coco, donc)
- 1 cube de bouillon de poule
- 2 cuillères à soupe de sauce pimentée sucrée
- 3 cuillères à soupe de sauce soja

Préparation

- Couper le poulet en morceaux de la taille d'une bouchée.
- Couper la partie tendre des tiges de citronnelle en petites rondelles.
- Mélanger le poulet avec le curcuma, le cumin, la coriandre, la maniguette et la citronnelle, et laisser reposer au moins un quart d'heure.
- Pendant ce temps, couper la carotte en fines rondelles, les oignons en lamelles, et le poireau en rondelles.
- Mélanger tous les ingrédients de la sauce et faire chauffer à feu doux jusqu'à obtenir une sauce bien lisse.
- Faire chauffer un peu d'huile dans une grande sauteuse, et y faire revenir le poulet épicé jusqu'à ce qu'il soit doré.
- Ajouter les légumes et la sauce, bien remuer, et laisser mijoter à feu doux une vingtaine de minutes.

Des questions ?

- On a mangé ça avec du riz, mais je pense que ce serait très bon aussi avec des nouilles chinoises aux oeufs.
- La sauce pimentée sucrée, c'est ça : clic. Elle peut se remplacer par du piment en poudre ou en pâte, et deux sucres en morceaux.
- Le plat peut très bien se faire sans poulet, pour une version végétarienne. Dans ce cas, il faut faire revenir toutes les épices dans l'huile avant de rajouter les légumes.
- Oui, ça fait horriblement grossir. Lait de coco + beurre de cacahuètes, ça ne pardonne pas. Cela dit, rien ne vous oblige à manger du saucisson en entrée, une immense écuelle de plat, et un litre de glace au dessert.
- C'est quoi, les blogs de rêve absolu qui m'intimident ET font rêver ? Poppies in october, Beau à la louche, et La peau d'ourse (bien que je n'aime pas trop le nom, mais bon).

9 commentaires:

Sébastien a dit…

En tout cas, moi, en tant que personne que tu ne connais qu'un peu et qui a été éloignée par des circonstances peu maitrisables, ça me permet de continuer à te voir un peu, sans déranger. Merci pour cela au Coyote :)

Le coyote a dit…

Dis donc, ça me fait drôlement plaisir. On dîne ensemble très bientôt, cependant ?

MM a dit…

Euh... comment ça tu n'aimes pas trop le nom de mon blog ? ;-)

Le coyote a dit…

Ouille. Non, je ne l'aime pas trop. Désolée, hein. Je crois que c'est parce que je ne le comprends pas, et surtout parce qu'il a vraiment beaucoup de voyelles. du coup je regarde ailleurs pendant le titre :-)

MM a dit…

Tu es voyellophobe ?

Le coyote a dit…

oui, je crois, un petit peu, quand il y en a vraiment beaucoup.

MM a dit…

Tu sais que le ratio voyelles-consonnes est encore plus élevé dans "Beau à la louche" ? ;-)

Le coyote a dit…

et en plus, ce sont presque les memes voyelles dans le meme ordre. c`est a n`y rien comprendre !

Doulou a dit…

Ben à moi qui suis totalement inconnue, le retour du Coyotte fait bien plaisir .... c'est du coup mon 1er commentaire tout court (séquence émotion .....). J'irais faire un tour sur les sites intimidants ... merci de ce retour !

Nombre total de pages vues