mardi 23 juin 2009

Apprivoiser le piment et le curry vert

L'autre jour, pendant que je buvais de la bière dans un bar coolos, des gens se sont (un peu) moqués de moi, en disant qu'au Coyote Motel, on ne mange que de la soupe au miso. Alors, d'un côté, c'est vrai qu'on en mange beaucoup. D'un autre côté, c'est quand même exagéré, surtout que j'ai commencé une petite série de cours de cuisine thaïlandaise, où la soupe miso est totalement absente, et où on apprivoise le piment.

Le bar était coolos parce qu'il s'appelle Les pierres qui roulent, qu'on y passe beaucoup de Rolling Stones, et que le patron a un incroyable look de sosie de Keith Richards, période She was hot (ça nous amène au début des années 1980, pour ceux qui se posent la question). On peut penser que ça craint un peu, mais moi j'aime bien.

Parlons maintenant de cuisine thaïlandaise : on commence aujourd'hui avec du porc au curry vert. Les plus anciens lecteurs se souviennent peut-être que j'avais fait des expériences avec de la pâte de curry vert, et que c'était affreusement piquant, limite immangeable. Mes nouvelles connaissances nous enseignent que c'est parce que j'avais fait n'importe quoi : aujourd'hui le plat était épicé et parfumé, mais pas piquant hard core. Reprenons au début : un plat de porc au curry vert contient ceci :
Ingrédients pour deux

- Une grande côte de porc dans l'échine (200g)
- 6 petites aubergines blanches thaïlandaises
- Une grosse cuillerée à café de pâte de curry vert
- Une cuillerée à soupe d'huile
- Une toute petite boîte de lait de coco (165 ml)
- La même quantité d'eau
- Une botte de basilic thaï
- 7 feuilles de citronnier kaffir
- Une cuillerée à café de sucre en poudre
- Une cuillerée à café de sauce de poisson thaïlandaise.

Préparation

- Laver les aubergines, ôter la queue, et les couper en quatre quartiers.
- Dégraisser la côte de porc, ôter les os, et couper la viande en petits morceaux.
- Oter la nervure des feuilles de citronnier, et ciseler les feuilles.
- Ciseler les feuilles de basilic.
- Faire chauffer l'huile dans une grande sauteuse, et y faire revenir la pâte de curry pendant quelques instants.
- Ajouter ensuite la viande et la moitié du lait de coco, et bien remuer.
- Ajouter ensuite le reste du lait de coco, puis l'eau, et laisser mijoter cinq minutes.
- Au bout de cinq minutes, ajouter les aubergines, le sucre et la sauce de poisson, et saler.
- Laisser mijoter environ un quart d'heure, jusqu'à ce que les aubergines soient cuites.
- Ca se mange avec du riz blanc.

Des questions ?

- On trouve facilement tous les ingrédients dans les épiceries asiatiques.
- L'aubergine thaïe est blanche, toute petite, en forme de boule. Elle a une texture qui ressemble à nos aubergines, mais le goût est très différent.
- Le basilic thaï n'a pas grand chose à voir avec le nôtre non plus.
- Les feuilles de citronnier kaffir se trouvent séchées ou congelées. La version congelée est plus savoureuse. On les ajoute à la fin pour ne pas qu'elles perdent leur couleur verte.
- On peut faire la pâte de curry soi-même, mais c'est très compliqué, cela revient assez cher, et il faut en faire une grande quantité. A réserver aux fans de cuisine thaïlandaise. D'ailleurs, je ne sais pas comment on fait. Pour ceux qui aiment quand ça pique, il est possible de mettre plus de pâte de curry dans la recette.
- La recette marche aussi avec du poulet, dans ce cas on fait exactement pareil, ou avec des crevettes ou du poisson. Dans ces deux cas, on les ajoute tout à la fin, parce qu'ils cuisent très vite.

Bande annonce : j'ai déjà appris les nems thaïlandais, le porc au curry panang, et la salade de boeuf à la citronnelle.



5 commentaires:

Anonyme a dit…

Je crois quej'étais ds ce bar coolos :) j'aime aussi les recettes thailandaises !!
La chip&aileuse

Le coyote a dit…

oui, je confirme que tu y étais...
je vais refaire les autres recettes que j'ai apprises. en plus de la bande annonce, il y a maintenant de la soupe à la citronnelle et des brochettes de poulet marinées, sauce à la cacahuètes, et même probablement des nouilles pad thai et un dessert

Alain.Fontaine a dit…

J'adore le curry vert, je peux passer quand?

Le coyote a dit…

Hihi, quand tu veux.

La recette marche aussi avec d'autres légumes : courgette et navet, c'était pas mal.

kha a dit…

Yo! collègue,

Je suis tout à fait d'accord, des trois curry thaï, c'est le vert qui pique le plus.
Tu me permets d'ajouter 2 petits trucs à ta recette :
- tout d'abord, la façon de mélanger le curry et le jus de coco. Quand on a fait chauffer le curry vert dans très peu d'huile, on ajoute le lait de coco petit à petit. Chaque fois qu'on ajoute quelques cuillerées à soupes, il se forme des petites bulles d'huile verte (de la noix de coco). On peut alors ajouter encore dela noix de coco. C'est très important pour la recette, et on a vraiment l'impression de nourrir son curry.
- ensuite, pour les feuilles de citronnier, il faut les rouler sur elles-mêmes très serrées avant de les utiliser. En cassant la structure dela feuille, on en obtient davantage de goût.
Voilà, sinon, bravo pour ton blog que j'aime bien parcourir de temps en temps.
Et puis j'ai en tête "le dernier coyote" de connelly, alors je pars sur un a priori sympa.
bonne continuation
Kha
ps: ma préparation du curry :
http://khatran.blogspot.com/2010/12/curry-vert-de-poulet-la-thai.html

Nombre total de pages vues