lundi 21 décembre 2009

Lasagnes et silence

Bizarrement, ces derniers temps, il ne se passe vraiment rien sur ce blog. Il n'y a pas vraiment de bonne raison à cela, ou alors que des bonnes raisons. Faut croire que je n'ai plus trop envie, ou plus trop le temps, ou que je remange des plats que j'ai déjà publiés, ou que je mange des plats pas super intéressants (purée potimarron/patate à la sauge, hier midi, très bon, mais pas grand chose à en dire, hein).

Pour sortir temporairement du silence, et parce que c'est bientôt Noël, j'ai décidé de faire des lasagnes, de les photographier, et de les publier. Les lasagnes, c'est un de ces bons vieux plats qu'on peut manger dans des versions allant de franchement dégueulasse à étonnamment bon, et ce à peu près partout, à la cantine, chez mémère, chez des amis, tout seul dans une barquette surgelée devant un petit film, et, en théorie, au resto. Moi, les lasagnes, c'est ce je ne prends JAMAIS au resto italien, parce que j'ai toujours l'impression que c'est une sorte d'arnaque, allez savoir pourquoi. Les salades au resto me font le même effet, mais pas les croque-monsieur avec de la salade (et encore moins les croque-madame). Irrationnel, tout ça, hein.

Ce qui est tout aussi irrationnel, c'est la préférence de la population, en tous cas de la population qui fréquentait ce blog en 2008, pour les lasagnes à la béchamel, 70% des participants au sondage. Ceci nous prouve au moins que les élections ne sont pas truquées. Je satisferai aujourd'hui les 16% de réfractaires, et peut-être les 10% d'indécis. (Si on regarde le taux de participation au sondage, rassurez-vous, ça ne fait pas énormément de monde pour manger ces lasagnes).

Rétablissons tout de suite la vérité historique et italienne : il n'y a pas de VRAIE recette des lasagnes, mais des lasagnes à la bolognaise, avec du ragoût de boeuf et de la béchamel, en couches alternées, des lasagnes à la napolitaine, sans béchamel, avec des boulettes de boeuf, de la mozzarella, des oeufs durs et de la saucisse piquante, et d'autres sortes de lasagnes, au radicchio, par exemple, ou au potiron. Et aucune recette de lasagnes en Italie ne comprend d'emmental râpé sur le dessus, jamais (berk), mais on trouve parfois du parmesan.


La recette est une adaptation de plusieurs livres, dont Jamie Oliver et la Cuillère d'Argent, un gros livre sur la cuisine italienne dont je ne me lasse pas. Je l'ai adaptée en retirant les oeufs durs et en ajoutant du chorizo, qui tient lieu de saucisse piquante, parce que je connais quelqu'un qui fait d'excellentes lasagnes du sud de l'Italie avec de la saucisse piquante dedans.

Ingrédients pour deux

- 150g de boeuf haché
- 5cm de chorizo
- Une boîte de tomates pelées en dés
- Un demi oignon (l'oignon était vraiment gros, à l'origine)
- Une gousse d'ail
- Une petite carotte
- 130g de feuilles de lasagnes sèches
- Une boule de mozzarella
- Origan
- Un demi verre de vin rouge

Préparation

- Peler l'oignon et le ciseler.
- Hacher la gousse d'ail.
- Peler la carotte et la couper en fines rondelles.
- Passer au mixeur la chair de tomates. Je sais bien que j'aurais pu prendre du coulis, mais j'avais une boîte de tomates. C'est bien la preuve que les recettes de ce blog sont les vraies recettes.
- Faire revenir l'oignon et l'ail quelques minutes dans un peu d'huile d'olive, sans les faire griller.
- Ajouter les carottes, continuer de faire revenir pendant cinq minutes de plus, puis ajouter les tomates, le vin rouge, et une cuillerée à café d'origan. On peut saler, aussi, et ajouter un peu de piment rouge, par exemple du piment de Sicile.
- Laisser mijoter à feu doux pendant une demie heure.
- Pendant ce temps, rouler de petites boulettes, de la taille d'une bille, avec la viande. On peut ajouter un peu de parmesan à la viande, mais je ne l'ai pas fait.
- Faire griller à la poêle les boulettes de viande, éponger le gras avec un papier absorbant, et les ajouter à la sauce tomate.
- Laisser mijoter une autre demie heure.
- Couper le chorizo en rondelles après avoir ôté la peau.
- Déchirer la mozzarella en petits morceaux.
- Pour le montage, on commence par une couche de pâte dans le fond du plat.
- Ensuite, on met un peu de sauce, un peu de chorizo, et un peu de fromage, puis une nouvelle couche de pâte, et on recommence.
- On finit par de la sauce tomate sans boulettes.
- Si on veut, on peut parsemer le plat de petits copeaux de beurre avant d'enfourner.
- Couvrir d'une feuille d'alu, et enfourner à four moyen pendant une heure.

D'autres lasagnes ?

- Des lasagnes végétariennes aux épinards, aux tomates et à la ricotta, à petit prix
- Des lasagnes au veau et aux cèpes

Pour faire la pâte soi-même, c'est ici.

4 commentaires:

Easy kitchen a dit…

j'en ai fait un énorme plat à la bolognaise et béchamel dimanche car j'ai des collègues et des amis qui se succédaient à la maison entre le déjeuner et le diner. je les adore réchauffer aussi. ta version au chorizo me plait énormément mais je crois que je vais tenter de trouver de la saucisse piquante. bonnes fêtes

Le coyote a dit…

c'est vrai que c'est très convivial, les lasagnes. je pense n'avoir jamais rencontré quelqu'un qui n'aimait pas.
bonnes fêtes à toi aussi

Le coyote a dit…

c'est vrai que c'est très convivial, les lasagnes. je pense n'avoir jamais rencontré quelqu'un qui n'aimait pas.
bonnes fêtes à toi aussi

Tiuscha a dit…

La béchamel n'est pas un passage obligé et cette recette merite d'être testée ! Au passage du as bien fait de nous remettre un peu d'ordre dans ces histoires de lasagnes !
Je te souhaite aussi, tardivement mais sincèrement, de belles fêtes !

Nombre total de pages vues