mercredi 16 janvier 2008

Rendons hommage aux cinglés du world wide ouèbe

Je voudrais aujourd'hui rendre hommage aux gens qui font n'importe quoi sur internet, et tout particulièrement à ceux qui débarquent sur ce blog, un peu perdus, après avoir fait des recherches complètement farfelues sur google.

Figurez-vous que j'ai installé un petit outil informatif (bon, oui, du cyberflicage, mais désintéressé, hein) qui me dit dans une certaine mesure comment les gens sont arrivés sur mon site. En fait, la machine maléfique me dit quelles recherches dans google donnent la tanière du coyote comme réponse, et surtout qui a cliqué sur le lien pour venir se régaler ici suite à sa recherche.

Bon, alors, que cherchent les tordus du ouèbe ?
- des gens qui font des recherches un peu trop générales, genre, j'ai faim, j'ai même pas ouvert le frigo pour voir ce qu'il y a dedans, j'ai pas la moindre idée de comment on fait la bouffe, mais je me lance courageusement : par exemple, la recherche "soupe"
- des gens qui ont un grand coeur ou pas, mais qui se sont trompés d'adresse : "noël pour les pauvres", "étudiants pauvres" et même "nourrir les pauvres" (je m'appellerais google, je lui aurais sûrement fait une réflexion désagréable, à celui là)
- des élèves (ou même des étudiants ?) qui trichent pour préparer leurs exposés, et qui sont franchement mal barrés : "que mange le coyote ?", et qui croient que google c'est ton pote alors il répond aux questions avec un plan en trois parties. Et surtout, qui vont se retrouver à se ridiculiser devant toute une classe à expliquer que les coyotes vivent en milieu urbain dans des bibliobus, mangent 4 kilos de légumes bios par semaine, et sont spécialistes de pizzas originales.
- des gens irresponsables qui élèvent des animaux sauvages à la maison : "nourrir un coyote"
- des gens complètement largués à cause un maraîcher facétieux : "radis noir", "radis noir cuit", "radis noir cru". Ils ont toutes ma sympathie. En revanche, si un jour quelqu'un débarque en cherchant une recette de salsifis, qu'il aille se faire voir ailleurs parce que les salsifis c'est dégueulasse.
- des gens déjà bourrés qui cherchent des défis : "total super cuites". En plus je ne parle jamais de picoler ici alors je me demande quel est le rapport avec le blog. Dans le même ordre d'idées, un internaute écolo-bio mais toxicomane cherche des "carottes hilarantes". Je me demande bien ce qu'il va en faire et peut être que je n'ai pas envie de le savoir.
- mon préféré, un dingue qui circule peut être en liberté, et qui cherchait une "patate qui chante en chinois". Je ne comprends pas ce que c'est, et encore moins pourquoi ça arrive chez moi. Le coyote est-il la grande poubelle du ouèbe, où se retrouvent les requêtes vraiment inclassables ? Si un lecteur se reconnaît ou comprend de quoi il s'agit, je serais friande d'explications.

Pour les soupçonneux et les esprits chagrins, je fais un florilège depuis quelques semaines, donc peut être que ces requêtes ne sont plus d'actualité... Pour ceux qui n'ont pas que ça à faire de vérifier, faisons donc un bon vieux gâteau au chocolat :

Ingrédients :

- 150 g de beurre
- 180 g de chocolat
- 3 oeufs, blancs et jaunes séparés
- 40 g de farine
- 120 g de sucre

Préparation :

- Battre les blancs en neige
- Faire fondre doucement le beurre et le chocolat ensemble
- Pendant ce temps, fouetter les jaunes d'oeuf avec le sucre, puis la farine
- Ajouter le chocolat fondu
- Ajouter très délicatement les blancs d'oeuf, en plusieurs fois
- Verser le tout dans un moule tapissé de papier sulfurisé. Attention, le gâteau va grossir un peu (pas que lui, d'ailleurs, avec 150g de beurre), donc il faut un moule à la bonne taille. On ne veut pas non plus une pauvre galette toute fine de 32 cm de diamètre. Chez moi il y a un moule qui fait environ 22 cm de diamètre et qui est vraiment pas mal.
- Faire cuire au four à 180° jusqu'à ce que la tentation soit insoutenable, extraire le gâteau du four, le démouler délicatement et se précipiter dessus. On obtient une texture moelleuse et pas trop cuite dedans, avec un effet un peu bicolore comme un rosbif, presque. Je dirais une demie heure, pour ceux qui n'ont pas de sentiments ou qui cuisinent pour quelqu'un d'autre, mais globalement c'est un gâteau basique, qui se fait à l'improviste.

Des questions ?

- l'instant diététique : comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire, j'ai mangé ce gâteau en dessert après des nems frits (oui, frits dans l'huile, mais faits maison). Ca va super bien ensemble. Après, pour ceux qui culpabilisent, il y a plein de recettes supra diététiques sur ce blog, des soupes bio, des trucs aux légumes, des salades aux gésiers de canard confit, des trucs comme ça.
- pour le chocolat, je l'achète désormais dans la célébrissime boutique G Detou, à Paris. Je rugis de rire rien qu'en lisant le jeu de mots, parce que j'adore les noms ridicules ou qui font rigoler (et je suis bien placée pour les aimer, héhé). Et donc là bas, entre autres choses, on trouve du choco à gâteau dans une sorte de bocal en plastique de 750g, en pastilles prêtes à fondre, carrément meilleur que le nestlé, et moins cher en plus. Comme quoi, hein.

6 commentaires:

barbinou a dit…

Hier y'en a un qui a atteri chez moi en tapant "venger ma copine", au moins 6 fois, le gars n'a pas compris aubout de 5 fois que je tient un blog pacifiste !

Fabienne a dit…

Moi aussi parfois je me marre quand je lis les raisons des entrées ...

Jean Pierre a dit…

Pourquoi tant de haine envers les salsifis ? Ce ne sont que d'inofensives plantes dont les délicieuses racines peuvent être dégustées en gratin, en beignet, à la crême, en salade, en fricassée ou bien accompagnée de sauces diverses et variées. Hmmmh rien que d'y penser ça m'a ouvert l'appétit, je vais de ce pas m'en préparer une bonne platrée.
Salsifisement votre.

Marine a dit…

ah non mais la j'ai très paur, j'ai tapé "les carottes hilarantes" sur google et je suis tombée sur ce blog...

Anonyme a dit…

ben moi je fais partie de ces cinglés qui ont tapé "radis noirs cuits", parce-que justement j'ai été vraiment malade après avoir bouffé ça :), en fait j'ai mis par erreur dans la soupe au lieu de navets ... Alors je voulais savoir si c'était connu que ça rendait malade ou pas, voilà !

Le coyote a dit…

Je ne sais pas si tu as lu mes tentatives d'épuisement d'un radis noir ( http://lecoyoteseregale.blogspot.com/2007/11/tentative-dpuisement-dun-radis-noir.html ) , mais en tous cas la seule recette immonde et carrément immangeable était celle où les radis noirs étaient cuits... un truc vraiment horrible !

Nombre total de pages vues