lundi 25 février 2008

La religion du lard est un non-problème

J'adore le lard grillé. Pas les lardons sous plastique, hein, mais le bon lard, de chez le charcutier, ou mieux encore du lard de ferme, en tranches fines, grillé ou rôti au four. Je pourrais en manger partout, avec tout, même au petit déjeuner, froid dans des sandwiches, tout grésillant avec des oeufs, dans une salade, sur des légumes, n'importe où. C'est une vraie religion. Le seul problème, c'est que le lard c'est plutôt de la viande, et la viande ne va pas avec le poisson en général. C'est l'un ou l'autre. Bon en plus je m'étais dit que j'allais manger du poisson dans un souci de diététique, avec des légumes frais, donc a priori, poisson = pas de lard.

C'était sans compter sur le génie de Jamie Oliver, qui a l'air d'être aussi fou de lard que moi. J'espère quand même que je ne vais pas me retrouver à ressembler à Jamie Oliver. Alors la recette consiste à marier harmonieusement du poisson avec du lard, en une sorte de paupiette, et à faire cuire le tout sur un lit de poireaux. On obtient une enveloppe de lard ultra croustillant, et dedans du poisson moelleux et parfumé, sur des légumes bien cuits. Ce qui nous prouve que lard+poisson, c'est parfait, et donc que la religion du lard est un non-problème puisqu'on peut vraiment manger du lard avec tout. Prochaine étape, un dessert au lard. Alors, comment faire cette petite merveille ?



Ingrédients pour une personne :


- Environ 150g de poisson blanc en filets. La sorte de poisson importe peu, pas la peine de prendre de la sole, le nerf de la guerre c'est surtout de ne pas saccager la biodiversité, et donc de se renseigner sur les poissons qu'on peut manger sans problème
- 5 fines tranches de lard plutôt maigre
- 1 gros poireau

Préparation :

- Poser toutes les tranches de lard côte à côte, bien parallèles
- Poser le poisson à un bout du tapis de lard, et le rouler bien serré pour obtenir une espèce de paupiette
- Laver et émincer le poireau
- Déposer le poireau dans un plat à four, poser la paupiette dessus
- Enfourner le tout une bonne vingtaine de minutes à 180°C. Il faut surveiller de temps en temps, mais normalement assez d'eau sort du poisson pour empêcher le tout de brûler. Sinon, rajouter un peu d'eau.

Le coin des riches : il paraît que les coquilles Saint Jacques vont très bien avec le lard. Je me doute. Mais quand j'ai une coquille Saint Jacques, j'ai toujours peur de la gâcher avec du lard. Faudrait vraiment essayer. Pour ceux qui veulent m'offrir des coquilles Saint Jacques, c'est bientôt mon anniversaire justement.

Le coin du lard - d'autres recettes qui utilisent le lard à bon escient :

- Burger classique au bacon
- Sandwich à l'avocat, à la poitrine fumée et aux épinards
- Salade Coyote à la mozzarella et à la pancetta grillée
- Courge butternut veloutée
- Soupe de pois cassés au lard fermier grillé
- Oeufs poule-qui-mord au lard et aux poireaux
- Farfalle affumicati con il broccoli romanesco (Farfalle à la scamorza, au speck et au chou romanesco)
- Chou au lard et aux champignons
- Flammekueche
- Gnocchis, sauce aux poireaux et au lard grillé


5 commentaires:

Anonyme a dit…

Dans mon enfance, j'ai souvent mangé du lard.
Les jours de fête, ma grand-mère confectionnait une délicieuse tourte (dessert) à base d'une pâte à brioche dans laquelle elle mettait des petits tas de chair à saucisse, pruneaux d'agen, quartiers de pommes et raisins secs. Avant de la déguster, on arrosait la tourte d'un bouillon de viande, pour que la pâte à brioche s'imbibe du liquide.
C'était délicieux !!!
Voilà donc un dessert à base de porc.

le coyote a dit…

Oh ! ça c'est une vraie recette incroyable. Il y a aussi un dessert sicilien à base de sang de porc et d'épices mais qui a l'air franchement plus bizarre que cette étonnante tourte...

Anonyme a dit…

Et puis, autre utilisation du lard : l'anneau de dentition. Si! si!
Le bébé qui a mal aux gencives quand ses quenottes veulent sortir, il préfère machouiller un truc qui a un vrai bon goût plutôt que du plastique. et comme il machouille bien, les dents, elles sortent plus vite et il peut enfin vraiment le manger ce bon lard.

Anonyme a dit…

Lard et poisson, un accord connu de longue date, c'est pas cet hurluberlu de Jamie Oliver qui l'a inventé, ça c'est une certitude...

le coyote a dit…

Ben oui, mais moi je l'avais jamais fait, et je n'en avais jamais eu l'idée. Et puis j'aime bien Jamie Oliver. Mais je me doute qu'il y a des gens qui savent tout et qui n'ont plus rien à découvrir...

Nombre total de pages vues