samedi 10 janvier 2009

Boeuf Wellington et Cheshire Cat

Pour le réveillon du Nouvel An, j'ai eu le plaisir de manger une spécialité anglaise qui s'appelle le boeuf Wellington, et surtout le bonheur immense de manger une véritable oeuvre d'art. En fait, le boeuf Wellington, c'est un super bon rôti de boeuf, entouré d'une fine couche de farce aux champignons, de jambon cru, puis de pâte feuilletée. Le tout peut soit avoir un aspect un peu classique, soit carrément devenir une merveille telle que le chat du Cheshire d'Alice au Pays des Merveilles (moi, je ne sais pas faire, mais il y avait parmi les préparateurs du festin un artiste confirmé).


Ingrédients pour cinq

- Un rôti de boeuf dans le filet d'environ 800g
- Une dizaine de tranches bien fines de jambon cru
- 400g de champignons de Paris
- Un petit verre de vin blanc sec
- Quelques tiges de thym
- Un peu d'huile d'olive
- 400g de pâte feuilletée

Préparation

- Enduire le rôti d'un peu d'huile d'olive et de poivre, et le faire cuire un quart d'heure à four moyen. Puis le retirer du four et le réfrigérer environ 20 minutes.
- Pendant ce temps, hacher finement les champignons, et les faire revenir dans un peu de beurre avec le thym, à feu moyen. Quand l'eau des champignons est à peu près évaporée, ajouter le vin blanc et faire mijoter le tout doucement pendant 10 minutes jusqu'à ce que le vin s'évapore lui aussi.
- Etaler du film alimentaire sur la table, pour avoir une surface permettant largement d'envelopper tout le rôti.
- Etaler le jambon sur le film, en faisant se superposer les tranches, de manière à avoir une surface un peu plus grande que le rôti (toute la surface, côtés compris).
- Répartir les champignons sur le jambon, puis poser le rôti dessus.
- Rouler le tout à l'aide du film alimentaire pour avoir un le rôti entièrement entouré de jambon cru, un peu comme un gros nem. On obtient un paquet serré dans le film alimentaire, avec du jambon sur toutes les faces (il ne faut plus voir la viande).
- Laisser reposer le tout au frais le temps d'étaler la pâte feuilletée.
- Oter le film plastique délicatement, et emballer totalement le rôti dans la pâte feuilletée, en mettant éventuellement une double épaisseur en dessous.
- Décorer le tout avec les chutes de pâte, et réfrigérer jusqu'au moment de la cuisson.
- Passer la pâte au jaune d'oeuf ou au lait juste avant d'enfourner, pour que le tout soit bien doré, et cuire environ 25 minutes à four moyen. On obtient dans le feuilletage un rôti parfaitement cuit et sa délicieuse farce.

Des questions ?

- La partie qui consiste à rouler le rôti dans le jambon et les champignons est assez technique, et c'est plus facile si on sait faire les makis.
- Une autre oeuvre d'art culinaire ici.
- Il faut vraiment prendre de la très bonne viande, sinon le plat n'a aucun intérêt. Donc ça revient un peu cher. Nous on a pris du filet à 25 euros le kilo, mais dans tous les cas le plus simple c'est d'expliquer le plat au boucher, et il vous donnera ce qu'il a de bon.
- On peut mettre des champignons un peu plus parfumés, comme des cèpes ou des champignons forestiers.
- On l'a mangé avec des airelles et une petite purée de carottes.

2 commentaires:

Grand Mere Donald a dit…

alors la je m incline, chapeau bas, ou dans mon cas, gapette a la main...
non seulement ca a l air delicieux, mais le chat, CE chat, je suis totalement fan!!!
bonne annee le blog et le coyote, et puis aux fideles lecteurs (aux pas fideles aussi, soyons fous)parce qu'apres tout ca coute pas plus cher!!

Le coyote a dit…

Oh mais qu'est ce que c'est gentil, Grand Mère Donald ! Je transmets le compliment à l'artiste, juste après en avoir pris ma part.

(mais qui es-tu Grand Mère Donald au juste ? Est ce que je te connais en vrai ?)

Nombre total de pages vues